suivez-nous sur facebook
facebook
menu
Livre Mal de dos, mal de Bouffe
"Un livre indispensable, sur les relations certaines entre qualité des graisses et douleurs."
France Guillain

le cerveau

La douleur c'est dans la tête ! Qu'il est difficile d'admettre cette réalité ! Lorsque nous nous tapons avec un marteau sur un doigt, un message est envoyé par les terminaisons sensitives du doigt vers la moelle épinière. La moelle épinière provoque d'abord un réflexe de retrait afin de mettre le doigt en sécurité. Puis elle analyse le message et si elle le trouve important, elle le transmet vers le cervelet et le cerveau. Dans notre cerveau, se produit alors un énorme brainstorming (remue-méninges) auquel participent plusieurs zones de notre cerveau, dont le noyau accumbens. Si le cerveau considère le message important, il décide de provoquer la douleur.

Noyau accumbens
Le cerveau et son noyau accumbens

Toutes ces transmissions sont de type électrique par des fibres nerveuses rapides. Voila pourquoi nous ressentons la douleur au moment même où le marteau atteint notre doigt. Néanmoins, il existe un tout petit décalage imperceptible entre les deux évènements.

La douleur n'est pas une maladie. Elle nous protège. Dans le cas du marteau sur notre doigt, elle nous oblige à protéger notre doigt, voire à le soigner. Il en est de même pour le mal de dos. Il y a trop de pression mécanique dans nos muscles et la douleur nous permet de moins solliciter la zone contracturée. Se ruer à ce moment-là sur les médicaments anti-inflammatoires et antalgiques, c'est comme si, en cas d'incendie, nous coupions l'alarme au lieu d'appeler les pompiers. C'est très bête ! C'est pourtant ce qui se produit tous les jours dans beaucoup de cabinets médicaux de la planète.