suivez-nous sur facebook
facebook
menu
Livre Mal de dos, mal de Bouffe
"Un livre indispensable, sur les relations certaines entre qualité des graisses et douleurs."
France Guillain

le mal de dos

Contrairement à ce que tout le monde, y compris le monde médical, croit dur comme fer, aucune étude scientifique n'a pu, à ce jour, démontrer le moindre lien entre la surcharge pondérale, les efforts, les surmenages physiques et le mal de dos.

Alors que les efforts au travail, grâce aux progrès techniques et à la mécanisation, diminuent, la plainte en matière de mal de dos augmente régulièrement. De même, le cartable de l'écolier s'allège progressivement d'année en année et la plainte des enfants, en matière de mal de dos, augmente.

Il faut donc chercher ailleurs l'origine de l'augmentation de fréquence du mal de dos dans toutes les catégories sociales. Pour réussir notre recherche, analysons les connaissances anatomiques et physiologiques connues et incontestables : pour déclencher un mal de dos, il faut l'intervention de 7 organes :

  1. la cellule graisseuse
  2. le fascia
  3. le corpuscule de Pacini
  4. la moelle épinière
  5. le muscle
  6. l'appareil tendineux de Golgi
  7. le cerveau

Nous trouvons une explication scientifique, c'est à dire objective et reproductive, dans l'alimentation. La qualité de l'alimentation s'est fortement détériorée au cours des 50 dernières années. Mais les spécialistes du mal de dos (les rhumatologues et les orthopédistes) ne s'intéressent pas à ce paramètre car il ne figure pas dans leur domaine de recherche et d'investigation.

Dans un premier temps, la mauvaise alimentation détériore la qualité de notre tissu graisseux entraînant, grâce à une boucle nerveuse l'apparition de la contracture musculaire. Ensuite, la contracture musculaire déclenche, à partir d'un certain seuil d'intensité, la douleur.