Livre Lâchez-nous les abdos !
Un corps détendu et
tonique grâce à l'alimentation
Livre Mal de dos, mal de Bouffe
Préface de France Guillain
suivez-nous sur facebook
facebook
menu

Les 7 organes

Sept organes participent au mal de dos. Par chronologie, interviennent :

  1. l'hypoderme et la cellule graisseuse : l'hypoderme est la couche la plus profonde de notre peau. Il est constitué essentiellement de nos réserves graisseuses. A cause d'une alimentation mal assimilée, la cellule graisseuse devient dure et adhérente.
  2. le fascia : c'est l'enveloppe de chacun de nos organes. C'est une très fine membrane translucide extrêmement résistante douée d'activité motrice. C'est lui qui, grâce à sa motilité, fait circuler les cellules graisseuses dans notre organisme. Le fascia est souvent appelé aponévrose.
  3. le corpuscule de Pacini : c'est la terminaison d'un nerf, situé dans l'hypoderme, au milieu des graisses, qui est sensible aux variations de la pression mécanique autour de lui. Lorsque les cellules graisseuses qui l'entourent sont dures et adhérentes, elles exercent une pression sur le corpuscule de Pacini. Celui-ci, à partir d'un certain seuil de pression, donne l'alerte.
  4. la moelle épinière : le corpuscule de Pacini comprimé informe la moelle épinière de cet état de pression. La moelle épinière répond par un ordre de contraction aux muscles de la zone qui se plaint. C'est le principe de précaution par excellence : il y a une alerte, on bloque la zone. C'est l'apparition de la contracture musculaire.
  5. le muscle : dans ce processus, il est aux ordres. La moelle épinière lui ordonne de se contracter. En bon petit soldat, il se contracte. La boucle de la contracture est en place. Mais cette boucle est périphérique et indolore.
  6. les organes tendineux de Golgi : ce sont des nerfs situés dans les tendons des muscles contracturés, ils informent, à partir d'un certain seuil de tension, la moelle épinière de cette contracture. La moelle épinière transmet ce message vers le cervelet et le cerveau.
  7. le cerveau : en fonction des messages qu'ils reçoit des organes tendineux de Golgi, il décide de déclencher la douleur. Il la déclenche dans la zone d'où proviennent les messages, c'est à dire, non pas dans la zone de contracture, mais dans le tendon du muscle contracturé qui l'a informé.